Fraude fiscale : Samuel Eto’o Fils, ex-star du football camerounais, condamné à une lourde amende en Espagne

Samuel Eto'o Flis

 La presse espagnole a annoncé le 20 juin 2022, la condamnation pour « fraude fiscale » du goléador camerounais Samuel Eto’o Fils, ancienne star du FC Barcelone (2004-2009) et des Lions indomptables, l’équipe fanion de football du Cameroun. Condamné à 22 mois de prison, celui qui a été élu président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) le 11 décembre 2021 n’ira cependant pas en prison, en raison des textes espagnols qui soustraient à l’incarcération les personnes condamnées à moins de 24 mois de prison.

Mais, Samuel Eto’o devra payer une amende estimée par la presse espagnole à 1,9 million de dollars, soit plus d’un milliard de FCFA. Concrètement, le footballeur est accusé d’avoir mis en place « un montage de sociétés afin d’éviter de déclarer une partie de ses revenus », en cédant notamment ses droits à l’image à une société basée en Hongrie, qui déclarait ses gains dans ce pays où le taux d’imposition est un des « plus bas d’Europe ». Le parquet a également fait état d’une société de droit espagnol qui déclarait les revenus du joueur en Espagne. Mais, apprend-on, ces gains étaient imposés au titre de l’impôt sur les sociétés, inférieurs à l’impôt sur le revenu qui aurait dû être payé.

Durant toute la procédure, Samuel Eto’o a toujours plaidé la bonne foi, faisant remarquer au tribunal qu’à l’époque des faits, la gestion de son patrimoine et de ses obligations fiscales avait été déléguée à son avocat, José Maria Mesalles. Cet avocat, contre lequel l’actuel président de la Fécafoot est d’ailleurs en procès pour divers abus, a d’ailleurs été condamné dans la même affaire. Selon la décision de justice révélée le 20 juin dernier par la presse espagnole, M. Mesalles est condamné à 12 mois de prison et devra payer au fisc espagnol une amende de près de 4,1 millions de dollars (2,5 milliards de FCFA), correspondant à la somme « fraudée ».

Samuel Eto’o devient ainsi la 3e star du foot à être épinglée par la justice espagnole pour fraude fiscale. Avant lui, en 2017, le joueur argentin Lionel Messi avait été condamné à une peine de 21 mois de prison pour avoir « mis en place un réseau de sociétés-écrans à l’étranger, lui évitant de payer des impôts en Espagne ». Il a ensuite vu sa peine commuée en une amende de 2,1 millions d’euros (1,4 milliard de FCFA) en plus du paiement de la somme due au fisc. De son côté, le footballeur portugais, Cristiano Ronaldo, avait été condamné en 2019 à une à amende d’environ 3,2 millions d’euros (2 milliards de FCFA) pour des motifs similaires. 

Source : investiraucameroun

Commandez un nom de domaine et un hébergement web à partir de 16 000 frs par an

About ACHILLE ROYAL

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire